French Dutch English German Spanish

Informations

Choisissez votre visite :

  • Soit en cliquant sur les icônes pour avoir plus d'informations sur les éléments du patrimoine
  • Soit en suivant la liste ci-dessous qui vous propose un ordre de visite
Bastide de Fourcès

Pininterest

Le château de Fourcès

Le précédent château des Seigneurs de Fourcés occupait autrefois, bâti sur une "Motte", le centre du village (motte castrale et Castel représentés ici symboliquement sur ce document de l'an 1060).

 

fourcesmottecastrale

Le 13 mai 1488, le roi Charles VII, coseigneur de Fourcés, avait donné "commission d'abattre et démolir le chasteau de Fourcés pour crime de félonie". Selon Le Cartulaire de Condom : "cinq o six cens hommes a pie, armatz de balestes, pes de crabe et autres ferramens" furent nécessaires pour accomplir cette besogne (cf. Page "Histoire").

Le château que nous connaissons aujourd'hui a été construit à la fin du règne de Louis XII et terminé sous celui de François Ier. Cette magnifique construction constitue une manière de révolution dans l'architecture castrale de la Gascogne gersoise.
Largement ouvertes à la lumière par de grandes baies Renaissance, deux ailes flanquées en leur centre d'une tour ronde. Etablie hors œuvre à l'opposé et en diagonale, une forte tour carrée comporte un très bel escalier de pierre. Dans une formule très nouvelle, celui-ci rompt avec la "vis" traditionnelle en desservant chaque appartement par des volées de deux marches, larges et égales, alternant avec autant de repos et de paliers.

Dévolu depuis 1996 aux séjours de charme (Résidence du Château-Chambres d'hôtes de caractère) il a fort heureusement été restauré et participe au renom touristique du village.

chateauchateau courchateau pignon

 

Pininterest

Eglise Saint-Laurent

A l'entrée de Fourcés, à droite du pont, isolée en dehors du village, l’imposante masse de l’église paroissiale s’impose à la vue du visiteur. Dédiée à Saint-Laurent, l'église primitive fut édifiée au moyen-âge. De cette époque lointaine le chevet et le clocher de style gothique, ont défié le temps, le reste de l’édifice a été, au fil des siècles, remanié puis, en partie reconstruit de 1869 à 1875. Plus récemment, les vitraux ont été restaurés avec l'aide de la municipalité.

Au Moyen Âge, le territoire dépendant de l'importante Seigneurie de Fourcés était très vaste et ne comptait pas moins de douze hameaux. Chacun d'eux possédait son église ou sa chapelle.

La plupart d'entre elles n'existent plus aujourd'hui, ne subsistent que deux églises, celle du village, l'église paroissiale Saint-Laurent et celle du hameau de Laspeyres dédiée à Sainte Quitterie.

Les autres lieux de culte n'ont pas survécu aux dégradations du temps ou aux démolitions imposées par la Révolution (injonction de destruction faite à la commune de Fourcès le 14 vendémiaire de l'An III).

eglise saint laurent

Pininterest

Le Pont … "Porte de ville"

Pininterest

La place ronde

Evocation …

Un nouvel écriteau, judicieusement disposé, informe le visiteur par ce beau texte liminaire évoquant le « Castelnau » (Château-nouveau) originel juché sur sa motte castrale.

place medievale« La motte se dressait au centre de la place et un ancien château en bois (8è ou 9è siècle) protégé par des douves, en était le fleuron. Les maisons se sont élevées au-delà des fossés, dessinant ainsi un cercle parfait, à l’image d’une éternité toujours recommencée. Les hommes, les compagnons y ont gravé leurs marques, et quelques colombages portent leurs signatures comme une voix lointaine.

Les étages servaient d’habitation, les rez de chaussée d’écuries ou d’échoppes et l’ensemble de refuge pour les habitants des hameaux extérieurs en cas de guerre ou de descente de routiers.

La place porte témoignage du temps passé et du temps d’aujourd’hui : les fourcésiens y célèbrent leurs fêtes et, l’été, leurs nombreux banquets. Ils y retrouvent le creuset de leurs émotions : l’histoire ne les a pas épargnés, la guerre de cent ans a ravagé ses campagnes et même Duguesclin y a levé des troupes pour aller chasser le Maure en Castille.

Chaque pierre a son souvenir, essaie de la faire parler : elle te dira peut-être que ceux qui ont bâti ont voulu te transmettre leur volonté de survivre collectivement par leur amour du travail et la beauté de leur œuvre. »

A la lecture de ce préambule vous lâchez la bride à votre imagination et n’avez qu’une hâte, vous imprégner de la médiévalité du lieu.

Imagine …

La place centrale occupe l'emplacement de la motte castrale où était édifié, vers le Xe siècle le château primitif abattu en 1488, sur ordre du roi de France.

Votre regard subjugué parcourt la succession des maisons à colombages qui font une ronde parfaite autour de la place coiffée de platanes. La beauté et la sérénité de l'espace vous envoûtent, surpris, ravi, enchanté et déjà conquis.

Quelques pas et vous voila sous l'enfilade des "cornières" ombreuses. A votre passage, Gino, un habitant du village vous adresse un large sourire et, complaisant, engage la conversation. Devant l'évidence de votre intérêt il vous propose de vous guider pour cette visite initiatique et, promet-il, de faire, pour vous, "parler les pierres" . Car ici confie-t-il, « les pierres ont un langage ». Pour qui s’ouvre à les entendre, les maisons, les ruelles, les murs racontent des histoires séculaires révélant les secrets de ce lieu enchanté et levant, au fil de la promenade, le voile du mystère et de la magie de notre toute ronde bastide, seule et unique du genre en terre gasconne.

place FOURCES 01128place JUILLET 2012 29814place JUILLET 2012 29613place JUILLET 2012 29915vue fources clocher tour

 

Pininterest

Du côté de chez Jeanne

A compléter

Pininterest