French Dutch English German Spanish

Informations

Histoire du foie gras

Chapitres :

Le secret d'un bon foie gras : une nourriture abondante distribuée 2 à 3 fois par jour

elevage canards

Le gavage consiste à nourrir de façon conséquente des canards ou des oies, à raison de 2 à ou 3 repas par jour selon l'espèce, et cela dans l’espace d’une période très courte. La période de gavage d'un canard "mulard" âgé de 14 semaines ( l'espèce qui produit le meilleur foie ) dure 12 jours en moyenne soit un total de 22 à 24 repas, à raison de 2 repas par jour.

Le période de gavage des oies dure environ 18 jours, à raison de 3 repas par jour, soit 54 repas.

Des précautions drastiques prises pendant la phase de gavage

Durant la courte période du gavage, les oies et les canards sont conduits dans des locaux sains et bien ventilés. Ils sont regroupés dans des parcs collectifs. Les "épinettes" ( Cages individuelles ) ont longtemps été utilisées parce qu’elles facilitaient la manipulation des animaux et limitaient fortement les risques de blessure de ces derniers. Elles sont désormais remplacées par de nouveaux types de logements collectifs, conformément à la convention européenne adoptée le 22 juin 1999. D'ici quelques jours, le 1er janvier 2016, aucune dérogation aux normes européennes ne sera tolérée dans quelque pays que ce soit à travers l'Union.

Les systèmes d’hébergement collectifs modernes permettent aux animaux de :

  • se tenir debout en posture normale ;
  • se retourner sans difficultés ;
  • battre des ailes ;
  • déféquer en effectuant des mouvements naturels ;
  • se lisser normalement les plumes ;
  • effectuer les mouvements normaux liés à la prise d’aliment et d’eau ;
  • interagir normalement avec d’autres animaux.

Les rations distribuées sont progressives (de 200g à 400g environ à la fin du gavage), elles respectent les quantités qu’un animal peut ingérer naturellement en une seule prise.
Le gavage ne dure qu’une dizaine de secondes environ. Il consiste à déposer délicatement dans le jabot du canard ou de l’oie un mélange d’eau et de maïs entier ou broyé. Pour cela l’éleveur doit introduire un tube lisse, appelé embuc, dans le jabot de l’animal.