French Dutch English German Spanish

Informations

Multithumb found errors on this page:

There was a problem loading image '/assets.pinterest.com/images/pidgets/pinit_fg_en_rect_red_20.png'
There was a problem loading image '/assets.pinterest.com/images/pidgets/pinit_fg_en_rect_red_20.png'

Qu’entend-on par le terme « Patrimoine » ?

Le mot patrimoine, du latin patrimonium, signifie « l’héritage du père », et désignait à l’origine les biens de famille que l’on avait hérités de ses ancêtres. Puis au XIXe siècle, avec l’émergence du nationalisme et du concept d’Etat-nation, la notion de patrimoine s’étend à un ensemble de biens communs que la société à le devoir de préserver, parce qu’ils sont consubstantiels de l’identité même de la nation.

e concept de patrimoine s’entend aujourd’hui dans une acception moins spécifique puisqu’il englobe les monuments, les paysages mais aussi des éléments culturels, les traditions, les langues et la gastronomie.

L’Unesco définit le patrimoine de façon plus générique encore comme l’« héritage du passé, dont nous profitons aujourd’hui et que nous transmettons aux générations à venir » (conférence de 1972).

Le patrimoine aujourd’hui en France, c’est :

  • 43000 monuments historiques protégés au titre des Monuments historiques
    • 14 000 monuments classés
    • 29 000 monuments inscrits
  • 2 160 parcs et jardins protégés au titre des Monuments historiques
  • 130 000 objets classés au titre des Monuments historiques
  • 97 secteurs sauvegardés
  • 610 Zones de protection du patrimoine architectural urbain et paysager (ZPPAUP)
  • 2 250 sites appartenant au réseau des Conservatoires d’espaces naturels, gérant plus de 140 000 ha
  • 124 Villes et Pays d’art et d’histoire

Environ 30% des Français visitent, au moins 1 fois l’an, des monuments historiques

Pininterest

Place des Cornières

 

Fources1013

La "Place des Cornières" est ce qu'un grain de beauté est au visage d'une jolie femme ... Elle met en valeur, par un semblable effet de disruption et de surprise (fort agréable), la "circulade" des antiques demeures qui font une ronde parfaite autour de la place centrale

Mystere.

Si vous en avez l'occasion et que vos pas vous mènent au coeur de notre charmant "Castelnau-Bastide", prenez le temps de faire un détour vers cette belle et si singulière "Place des Cornières". Vous serez sans doute surpris de n'y trouver aucune Cornière, arcade ou couvert. Bien des personnes ( Fort savantes parfois ) n'ont trouvé d'autre explication qu'une simple confusion avec la grande place ronde centrale qui elle possède de très belles Cornières. La vérité semble toute autre. En fait il faut se rapporter à l'éthymologie du terme "Cornière ... Le site " Gasconha.com" propose ceci ...

Cornière =Prononcer "cournè" en gascon. Remarquez la similitude avec le mot anglais "corner" de même signification. Le gascon ne l’a pas pris à l’anglais. Les deux ont la même origine latine.

còrn (prononcer còr) existe aussi. cornièra (languedocien ou guyennais), cornalèr (gascon) :
« les "cornières" qui étaient en fait les passages ( Ici on dit Carrelots" ) qui permettaient d’accéder à la place centrale par les angles. Ils étaient initialement étroits afin de ne pas laisser passer les grosses charrettes sur la dite place, laquelle était le plus souvent réservée aux marchés ou aux foires ». La place centrale etant jusqu'à la fin du 15° siecle occupée par un chateau sur Motte, ce sont les Rois-Ducs Anglais devenus co-seigneurs de Fourcès à la fin du 13° qui décidèrent d'agrandir le Castelnau d'origine au Sud Est et au Nord ( On rouve cette phrase dans les "Gascon Rolls" ... Castris villanove apud Forcésium = La nouvelle ville rattachée au chateau de Fourcès ) puis de créer "a novo", comme lieu de commerce,  cette fameuse place "des Corners" comme il y en avait dans chaque Bastide.Et figurez-vous qu'il existe encore de nos jours, autour de cette place, 2 superbes Cornières, élargies de surcroit. A vous de découvrir ce passage "initiatique".

Ainsi peut-on lire parfois que Fourcès est un Castelnau qui devint Bastide ( La seule en gascogne au plan circulaire )  par la grace des rois anglais. 

On accède à la place des Cornières "blottie" derrière le premier cercle des maisons,  par plusieurs ruelles depuis le côté Nord de la Bastide ( à droite en arrivant par le pont médiéval enjambant la rivière Auzoue.)

Vous serez d'emblée conquis par le charme et la sérénité du lieu, vous vous sentirez comme "abrités" et vous éprouverez comme beaucoup la sensation un peu onirique de vous retrouver là au coeur même de l'histoire millénaire de Fourcès, la ronde cité Gasconne. Les maisons, par leur simplicité et l'harmonie de leur architecture participent grandement à l'attrait de cette place. Un arbre centenaire dispense son ombre bienfaitrice et la profusion de fleurs et de massifs verdoyants ajoute sa touche picturale. Sur le coup de 16h vous verrez certainement "débarquer" deux ou trois groupes de joueurs de Pétanque, habitants ou étrangers, venus pratiquer leur "sport" ( humm ) favori ...  L'endroit s'y prête à merveille ! Mais que chacun se rassure il n'y aura ni vainqueurs ni vaincus après ces parties parfois âprement disputées ... On se respecte et on s'apprécie.. Par contre l'equipe qui n'aura pas gagné ( n'employons pas le mot "Vaincu" ) n'oubliera pas .. surtout pas .. de payer la "Tournée générale" .. C'est la règle !!!

Pininterest

Qu’entend-on par « Patrimoine » ?

L’Unesco ( conférence de 1972 ) définit le patrimoine de façon assez générique comme :

l’« héritage du passé, dont nous profitons aujourd’hui et que nous transmettons aux générations à venir » .

Le mot patrimoine, du latin patrimonium, signifie « l’héritage du père », et désignait à l’origine les biens de famille que l’on avait hérités de ses ancêtres. Puis au XIXe siècle, avec l’émergence du nationalisme et du concept d’Etat-nation, la notion de patrimoine s’étend à un ensemble de biens communs que la société à le devoir de préserver, parce qu’ils sont consubstantiels de l’identité même de la nation. Le concept de patrimoine s’entend aujourd’hui dans une acception moins spécifique puisqu’il englobe les monuments, les paysages mais aussi des éléments culturels, les traditions, les langues et la gastronomie.

Le patrimoine aujourd’hui en France, c’est :

  • 43000 monuments historiques protégés au titre des Monuments historiques
    • 14 000 monuments classés
    • 29 000 monuments inscrits
  • 2 160 parcs et jardins protégés au titre des Monuments historiques
  • 130 000 objets classés au titre des Monuments historiques
  • 97 secteurs sauvegardés
  • 610 Zones de protection du patrimoine architectural urbain et paysager (ZPPAUP)
  • 2 250 sites appartenant au réseau des Conservatoires d’espaces naturels, gérant plus de 140 000 ha
  • 124 Villes et Pays d’art et d’histoire

Environ 30% des Français visitent, au moins 1 fois l’an, des monuments historiques

Par définition, Fourcès fait partie intégrante du Patrimoine mondial et, plus spécifiquement, de celui de notre pays et de ses différentes subdivisions administratives : Région, Département, Communauté de Communes, Canton ... Il s'inscrit également dans d'autres entités avec lesquelles il a des liens de diverses natures : Territoires, Terroirs, "Pays" ou Zones d'appellation … ( et j'en passe ! ). D'autres caractéristiques nous relient aussi à tout ou partie des ensembles énoncés ci-dessus : La Langue, notre Accent, le Patois, nos Mœurs et Coutumes, une Architecture spécifique, la Gastronomie Etc, Etc …

Fourcès, "Castelnau devenu Bastide" plonge, aux confins du premier millénaire ( pour ce que l'on en sait par d'anciens documents ), ses racines jusqu'à la "Motte castrale" originelle probablement surmontée d'une Tour de Guet puis de son "Nau Castel" ( Castelnau = Nouveau château ). De ces temps lointains nous sont parvenus des éléments matériels et immatériels    ( d'aucuns parleront "d'âme" ) et ce, en dépit des vicissitudes du temps, des remaniements, des destructions ou au contraire des nouveaux édifices, des murailles et des portes élevées puis en parties démantelées.

Force est de le reconnaitre, Fourcès a ce "quelque chose" d'unique, de particulier qui caractérise les lieux d'exception. Plus que les signes tangibles qui attestent les origines médiévales de notre cité, il existe ici, une athmosphère et un charme qu'à la belle saison maints touristes et visiteurs qualifient de "Magique", ajoutant souvent en avoir ressenti d'emblée, dès la découverte du village, les indicibles effets. Tous évoquent la beauté du village, son harmonie, une sensation de bien-être. La place ronde le cercle des maisons à colombages qui l'embrasse et la protège, les fascinent et ils sentent confusément que là, dans cette surprenante et rassurante rotondité, est la source de l'émotion qui les saisit. Oui, la place ronde est bien le lieu géométrique de l'histoire de Fourcès.

Là, précisément, sur la motte de terre levée, aujourd'hui arasée ou naquit il y a plus de mille ans, d'un château disparu, la singulière aventure de notre Bastide circulaire.

Je suis pour ma part enclin à penser que ceci a à voir avec la perception d'un héritage patrimonial particulier, le nôtre, fourcésiens de souche ou d'adoption, celui qui tel un fil d'Ariane nous relie à ces innombrables générations d'hommes et de femmes qui nous ont transmis les éléments constitutifs du Fourcès actuel ...

... Un village patiné par le temps mais toujours vivant, attachant, actif et prêt à affronter l'avenir… "D'artagnanité" oblige !!!

Pininterest

Découvrez notre patrimoine architectural

A compléter

Pininterest

Une histoire multi-centenaire

Pininterest

Visitez la bastide avec votre smartphone

A compléter

Pininterest